CONTENUS DE FORMATION

UC1 : encadrer tout public dans tout lieu et toute structure

communication, cadre institutionnel, caractéristiques des publics

UC2 : mettre en œuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure

méthodologie de projet, concevoir, conduire , évaluer un projet d’animation

UC3 : concevoir une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage dans le champ des activités aquatiques et de la natation

concevoir, conduire, évaluer la séance, le cycle d’animation ou d’apprentissage des activités aquatiques et de la natation

UC4 : mobiliser les techniques des activités aquatiques et de la natation pour mettre en œuvre une séance ou un cycle d'apprentissage

conduire une séance ou un cycle en utilisant les techniques des activités aquatiques et de la natation, maitriser et faire appliquer les règlements des activités aquatiques et de la natation, garantir la sécurité dans tous les lieux de baignade et de pratiques des activités aquatiques et de la natation

TAUX DE RÉUSSITE PAR UNITÉ CAPITALISABLE (UC)

UC1

80%

UC2

80%

UC3

100%

UC4

100%

Taux de réussite calculé en 2020 en fonction des 11 candidats ayant terminé le cursus de formation et passé la totalité des certifications.

  • LES CERTIFICATIONS

Valider le BPJEPS Spécialité “Éducateur Sportif” Mention “Activités Aquatiques et de la Natation”, c’est certifier les 4 UC lors de 4 épreuves (en 2 sessions max. par épreuve) :

  • Épreuve 1 (UC 1 et UC 2) : le projet d’animation (à réaliser au sein de la structure d’alternance)
    • Dossier écrit personnel, présentation (20min) et entretien (20min).
  • Épreuve 2 (UC 3) : concevoir une séance, un cycle d’animation ou d’apprentissage

– Production d’un dossier exposant le cycle d’apprentissage et sa séance.

– Mise en situation professionnelle de 40min (une séance d’apprentissage de la natation en milieu scolaire ou dans un milieu qui permet de s’inscrire dans le cadre d’un projet pédagogique d’apprentissage de la natation), entretien (30min).

  • Épreuve 3 (UC 4) :

1° – Démonstration d’aisance aquatique : un 100 mètres dans les 4 nages enchaînées (papillon dauphin, dos crawlé, brasse et crawl), départ plongé en moins de 1min et 50 sec.

2° – Mise en situation complète d’une action de secours comprenant :

a. départ du bord du bassin ou d’un plot de départ suivi d’une nage en surface sur une distance de 15 mètres au plus.

b. plongée dite « en canard », récupération d’un mannequin et remorquage sur une distance de 25 mètres au plus avant de le lâcher. Puis, prise de dégagement sur une personne simulant une situation de détresse, remorquage (25 mètres au plus).

c. sortie de l’eau de la victime, après l’avoir sécurisée, vérification de ses fonctions vitales, puis explications succinctes de la démarche aux évaluateurs.

3° – Un écrit portant sur les règles d’hygiène et de sécurité ainsi que sur la règlementation des activités aquatiques et de la natation : écrit comprenant deux questions ouvertes (1 h).

–  la première portant sur les règles d’hygiène de l’eau et de l’air, et sur les règles de sécurité,

–  la seconde portant sur la réglementation des activités aquatiques et de la natation.

LE COUT DE LA FORMATION

  • autofinancement

9,50 €/heure (cursus de 700 heures de formation) + 60€ (frais annexes de tests de sélection et inscription en formation) ;

Soit un total de 6650€ pour une formation en parcours complet.

  • prise en charge OPCO (apprentissage, professionnalisation)

725€/mois de contrat.

Des équivalences sont possibles en fonction des cursus et diplômes des candidats (cf page 18 du document).

Des allègements de formation sont également possibles et définis en accord avec le candidat lors du test de positionnement.

LES FINANCEMENTS POSSIBLES

  • Contrat d’apprentissage
  • Contrat de professionnalisation
  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Pôle emploi (aide individuelle à la formation)
  • Autofinancement

LES STRUCTURES D’ALTERNANCES ET EMPLOYEURS

Les activités s’exercent aujourd’hui principalement :

  • dans le cadre des collectivités territoriales, du secteur marchand (centre aquatique, centre de remise en forme, activité libérale…)
  • dans le cadre associatif (clubs sportifs affiliés ou non à une fédération) ou du secteur sportif professionnel.